top of page
  • eva7793

Promenades aux phares sur le voilier l’Atlantis

Dernière mise à jour : 18 juil. 2023

Que diriez-vous de prendre la direction des phares de la mer d’Iroise, de vous installer sur un voilier confortable et de vous mettre en route vers la pointe du Raz ?


Audierne Yachting vous propose des balades autour des phares mythiques de la mer d'Iroise ainsi que la découverte de ports-abris dont les histoires sont à la fois passionnantes et parfois un tout petit peu impressionnantes, juste assez pour vous réserver une magnifique aventure maritime.


L'équipe d'Audierne Yachting vous fait découvrir la mer d’Iroise, s’étendant tout au bout du Finistère, ainsi que ses phares légendaires veillant sur les marins inquiets de retrouver les lumières de la terre de Bretagne tout en évitant les écueils redoutables de cette partie du monde.


Portés par les flots, sur le voilier l’Atlantis, René Savin, votre skipper, vous contera les histoires captivantes de “l’enfer” du phare de la Vieille, de l’étrange et terrifiant phare de Tévennec et de celui du Goulvenez, site classé depuis les années 80.





Le phare de la Vieille se dresse sur le rocher de Gorlebella depuis 1887 à l'ouest de la pointe du Raz. Ici, les flots sont tourmentés à l’extrême et l’énergie de l’océan est si vibrante que votre esprit se met vite au diapason des vagues.

Ce phare fait partie des monuments historiques depuis 2015. Jean Rochefort en était le parrain.

Il protège le raz de Sein depuis un siècle et demi. Avec son allure élancée et la force de sa base, il ressemble à une tour de château médiéval posée là, abandonnée aux vagues et à la roche.


Audierne Yachting, à bord du voilier Atlantis, passe non loin du phare de Tévennec se tenant encore plus à l’écart du monde des Hommes. Il ressemble à un petit cottage anglais un peu délaissé où s’esquissent des larmes de rouille sur un rocher sombre.

Tout est en place pour vous donner des frissons lorsque les légendes vous sont évoquées.

Alors l’intérêt de ce bout de roche isolé se révèle fascinant.


Ce lieu serait hanté selon les gardiens qui s’y sont alternés. Témoins de centaines de naufrages, le phare serait devenu la demeure de l’Ankou, spectre et squelette en recherche constante de vivants à faire passer de vie à trépas. Il s’agit souvent de malheureux naufragés où de voyageurs égarés.


Tévennec serait une porte vers l’au-delà où s’enchaînent des événements inquiétants, d’étranges accidents, des gémissements macabres susurrant : “kerzh kuit” (Va-t-en !). Car l’on dit que l’île de pierres sombres où fut construit ce phare, entre Sein et la pointe du Raz, était déjà damnée.

Il est décrit comme la “porte des enfers”. Les pauvres gardiens du phare durent faire face à la folie et à la mort : meurtres et suicides se succédèrent mystérieusement.


Afin de mettre fin à tant de malheurs, le phare de Tévennec deviendra le premier phare à être automatisé en France et tant pis pour l'appétit vorace de l’Ankou !


Vous visiterez également le phare de Goulvenez, construit plus tardivement vers 1950 sur l’emplacement d’un premier phare datant de 1839 mais anéantit au moment de la seconde guerre mondiale.

Installée sur l’île de Sein, sa silhouette blanche et noire magnifie l’élégance discrète de l’une des plus belles îles de Bretagne.


58 vues1 commentaire

1 Kommentar


Unknown member
19. Juli 2023

Très bel article qui laisse rêveuse ...🤗

Gefällt mir
bottom of page